Archives de catégorie : Journées d’études

Enfant et végétal

enfant-vegetalL’axe « Cultures du végétal et de l’environnement » de la SFR Confluences et le programme  régional EnJeu(x) s’associent autour d’une demi-journée consacrée à

« Enfant et végétal »

mercredi 25 janvier de 14h à 17h à la la Maison de la recherche Germaine Tillion (5bis Bd Lavoisier 49045 Angers), salle Frida Kahlo – Université d’Angers.

14h-15h Conférence de Valérie Chansigaud,  Enfant et végétal, ou lorsque la nature devient invisible

Bien que les œuvres destinées à la jeunesse sont pleines de nature, elles sont fortement marquées par un ensemble de préjugés culturels. Ainsi, les végétaux ne sont guère que des décors (souvent réduits aux jardins d’ornement) où évoluent les vrais personnages, à savoir les animaux ou, du moins, certains animaux. De nombreuses recherches montrent, par ailleurs, que les enfants ont beaucoup de mal à considérer les plantes comme des êtres vivants ou qu’elles puissent être menacées d’extinction à l’instar des animaux. Les enfants, et leurs livres, permettent ainsi de mieux comprendre le rôle et la place des végétaux dans la perception de la nature.

15h-17h Table ronde avec :

Entrée libre et ouverte à tous

 

 

Imaginaires de l’environnement dans la littérature et le cinéma asiatiques

CHINA-ENVIRONMENT-OCEANOGRAPHY-ALGAE

Journée d’études du programme Ecolitt

Le vendredi 10 avril, de 9h à 17h, une journée d’études composée d’interventions de spécialistes de la littérature et du cinéma asiatiques (Inde, Chine, Taïwan) se déroulera au muséum d’Histoire naturelle de Nantes, 12 rue Voltaire. Les communications porteront sur la préoccupation environnementale dans les productions contemporaines en particulier.

Imaginaires de l’environnement dans la littérature et le cinéma asiatiques

Programme et renseignements : http://ecolitt.univ-angers.fr/fr/index/actualites-2/journee-d-etudes-ecolitt-nantes.html

Histoire et sciences du végétal : approches interdisciplinaires

histoire-biologieHistoire et sciences du végétal : approches interdisciplinaires

Colloque les 8 et 9 décembre 2014 à l’Université d’Angers

Programme : http://horticombio.blogspot.fr/2014/10/colloque-histoire-et-sciences-du.html

 

 

Atelier « Cultures du végétal »

Vous êtes invités à participer à l’atelier de l’axe Cultures du Végétal de la SFR Confluences qui aura lieu le jeudi 30 mai de 9h30 à 12h30 à la MSH en salle Frida Kahlo.

Programme :

9h30-11h Présentation de travaux de recherche

-Benjamin Buisson (CERHIO). « L’histoire du pôle végétal 1965-2005 : état des lieux et questions. »

-Cristiana Oghina-Pavie (CERHIO). « Les rosiers du XIXe siècle : un défi interdisciplinaire. »

-Anaïs Boulard (CERIEC). Étudier l’inquiétude écologique en littérature : intérêts, approches et difficultés. »

 11h15-12h15 Conférence de Rachel Bouvet (Université du Québec, Montréal) «  L’imaginaire végétal dans l’œuvre de Marie Le Franc »

Présentation de Marie Le Franc :

Écrivaine difficile à classer, bretonne d’origine et québécoise d’adoption, Marie Le Franc (1879-1964) a toute sa vie durant fait l’aller-retour entre les deux côtés de l’Atlantique, entre les paysages fondateurs —la presqu’île de Rhuys dans le Morbihan—, et les paysages découverts à l’âge adulte —la forêt laurentienne, l’hiver canadien, les villages de pêcheurs gaspésiens. Deux romans surtout, Grand-Louis l’innocent, ayant obtenu le prix Fémina en 1927, et Hélier fils des bois(1930), ont retenu l’attention des critiques. Deux héros tellement liés à leur environnement (la lande bretonne pour le premier, la forêt canadienne pour le second) qu’on a l’impression qu’ils en sont l’émanation. Son œuvre comporte deux cycles, qui ne correspondent pas à une découpe temporelle, mais spatiale : le « cycle canadien » et le « cycle breton ». La distance et l’expérience du déplacement sont le moteur de l’écriture, qui se nourrit des paysages familiers ou découverts lors d’un voyage, des sensations vécues au contact d’une nature qui, sans être totalement hostile à l’être humain, n’en demeure pas moins extrêmement difficile à habiter. Rarement considérée comme une écrivaine-voyageuse, alors même que son livre intitulé Au pays canadien-français (1931), ayant reçu le prix Montyon de l’Académie française, a été publié dans la collection «Voyageuses de lettres » des éditions Fasquelle, cette écrivaine a été oubliée par l’histoire littéraire, malgré sa participation à la Fondation de l’Académie de Bretagne en 1937 où elle a occupé le poste de vice-présidente. Plusieurs de ses textes ont fait l’objet de rééditions récemment, en Bretagne et au Québec. Je m’intéresserai dans cette conférence à l’imaginaire végétal tel qu’il apparaît dans son roman Hélier fils des bois à partir de l’étude des paysages sylvestres et de la dynamique de l’altérité.

Rachel Bouvet, Professeur à l’Université du Québec à Montréal est invitée par l’Université d’Angers au sein du laboratoire CERIEC fin mai-début juin. Vous pourrez la rencontrer également :

-mardi 28 mai à 18h à la MSH Amphi Germaine Tillion pour une conférence :

« Géopoétique, géocritique, écocritique : points communs et divergences ».

-mercredi 29 mai après-midi pour une initiation à la géopoétique dans le cadre d’un atelier de terrain (sur inscription auprès de Isabelle.Trivisani@univ-angers.fr).

« Le végétal dans tous ses états » – Ecole doctorale SCE

L’Ecole doctorale Sociétés-Cultures-Echanges du PRES L’UNAM organise une journée d’études sur le thème du végétal le 14 mars 2012 à la Maison des Sciences Humaines de l’Université d’Angers. Cette journée rejoint les recherches de l’axe « Cultures du végétal » de Confluences.

Programme :

Le végétal dans tous ses états

9h30 : Ouverture des travaux par Yves Denéchère, directeur de l’École doctorale SCE.

9h40 : Cristiana Oghina-Pavie (Université d’Angers),  L’Anjou et le végétal : histoire et innovation. 

10h30 Claire Salomon-Bayet (Université Paris 1), L’herbier de Jean-Jacques Rousseau

11h20 – 11h20 Pause

11h20 : Maëlle Levacher (Université de Nantes), La fonction rhétorique du végétal chez Buffon

14h : Isabelle Trivisani (Université d’Angers), L’intitulé  végétal à l’époque moderne

14h50 : Bruno Bajou, (Université de Nantes), Orobanche, un exemple de la difficile émergence de la notion de plante parasite

15h40 – 15h50 Pause

15h50 : Anne-Elisabeth Le Boulc’h (Université de Nantes), La greffe végétale, un problème idéologique ? Approche comparée des travaux de Lucien Daniel et Ivan Mitchourine

16h40 : Conclusion par Stéphane Tirard (Université de Nantes)

Inscription ouverte à tous auprès de M.  Manuel Ferrer

 

Journée d’études juin 2010

La journée d’études Cultures du végétal a eu lieu le 10 juin 2010 à la Maison des sciences humaines de l’Université d’Angers.

  • Patricia Gaillard-Seux (CERHIO), Les herbiers illustrés de l’Antiquité.
  • Elisabeth Mathieu (CERIEC), Nature et enjeux du végétal dans la Vie des Pères, recueil du XIIIe siècle.
  • María-Dolores Alonso-Rey (ep. Chevallier) (3LAM), Le symbolisme végétal dans les autos sacramentales de P. Calderón.
  • Arlette Bouloumié (CERIEC), La mandragore dans la littérature fantastique.
  • Élise Rajchenbach-Teller (CERIEC), « Or allons donc […] seoir soubs cest Orme à si espaisses fueilles. ». Émergence et structuration végétales de la parole poétique chez Maurice Scève et Marguerite de Navarre.
  • Pauline Bruley (CERIEC), Stylistiques du végétal chez Péguy et Colette : la phrase mûrissante, du jardin au fruit.
  • Benoît Fromage (PPI), L’arbre en psychologie : du test de l’arbre à l’Epreuve des Trois Arbres (ETA).
  • Geneviève Pierre (ESO-Angers), D’une géographie agricole à une géographie de l’autonomie énergétique
  • Cristiana Oghina-Pavie (CERHIO), Le Pôle végétal angevin : partenaire et objet d’études historiques.
  • Mustapha El Hannani (ESO-Angers), Végétal et cités au Maroc; évolution d’un patrimoine. L’exemple de Marrakech.
  • Aude-Nuscia Taïbi (ESO-Angers), Représentations et perception des arbres et de la forêt en Afrique sub-saharienne soudano-sahélienne. Regards croisés occident-Afrique sub-saharienne.
  • Isabelle Trivisani-Moreau (CERIEC), L’exemple d’une expérience pluridisciplinaire : un bilan du colloque « Paysage et politique : le regard de l’artiste ».