Archives de catégorie : Informations

Bibliothèque botanique

Un nouvel instrument de travail pour la recherche sur le végétal : le catalogue du département botanique du Muséum d’Angers intégré au catalogue de la Bibliothèque municipale

Depuis février 2012, le public peut consulter, sur le catalogue en ligne de la Bibliothèque municipale d’Angers, le catalogue de la bibliothèque de l’herbier du Muséum, héritière des collections botaniques angevines constituées depuis le XIXe siècle. Cette collection municipale est conservée dans une demeure du XIXe siècle située au cœur du parc de l’Arboretum dans le quartier de la Roseraie. Le bâtiment regroupe le département botanique du Muséum, la Société d’études scientifiques de l’Anjou (SESA) et la Société l’horticulture d’Angers (SHA). Il est ouvert au public sur Rendez-vous le jeudi après-midi.

Cette collection n’était décrite jusque là que dans un fichier Excel consultable sur place. Depuis quelques années, Thomas Rouillard, responsable du département botanique, et Marc-Edouard Gautier, conservateur à la Bibliothèque municipale, réfléchissaient à l’intégration de ce fichier au catalogue général de la BM pour une meilleure valorisation du fonds. L’idée était restée en suspens faute de moyens à y consacrer.  Valérie Neveu, responsable du M2 bibliothèques de l’Université d’Angers, a proposé fin 2011 de prendre ce projet en charge, dans le cadre d’un travail de groupe qui permettrait aux étudiants de mettre en pratique les techniques de traitement des collections apprises en cours. Le projet s’est rapidement concrétisé grâce au soutien des directeurs du Muséum, et de la BM. Pendant quelques semaines, en janvier et février 2012, l’équipe de 13 étudiants s’est déployée à l’Arboretum et à la bibliothèque Toussaint pour mener de front repérage des collections et catalogage dans le logiciel de la bibliothèque. A partir du fichier de base comptant près de 3000 lignes, près de 1500 monographies ont été pointées et cataloguées. Désormais visibles en ligne, les ouvrages sont consultables sur demande auprès de Thomas Rouillard. Les conditions de consultation sont pour l’instant difficiles, mais des travaux programmés dans les mois à venir permettront un meilleur rangement et un accès plus facile aux documents, qu’il s’agisse des livres, des revues, des archives ou de l’herbier. Insistons sur l’intérêt de cette collection enrichie par les legs et dons de grands botanistes depuis le XIXe siècle, de James Lloyd à Robert Corillion. Les chercheurs pourront y trouver aussi bien des livres anciens remontant au XVIe s. que des travaux scientifiques des XIXe et XXe siècles. Ils pourront aussi accéder aux archives récemment inventoriées par un étudiant de M2, sous la direction de Bénédicte Grailles.
Le catalogage des imprimés n’est cependant pas achevé : la classe de M2 bibliothèques a traité les livres, mais un travail analogue reste à faire pour les revues et surtout pour la considérable collection de tirés à part. Pour plus d’information, s’adresser directement à Thomas Rouillard.

BM d’Angers : 49 rue Toussaint, 49100 Angers http://www.bm.angers.fr/ > Catalogue
Département botnaique du Muséum – Parc de l’Arboretum : 9 rue du Château d’Orgemont, 49000 Angers, 02 41 44 06 84, musee.botanique@ville.angers.fr.

Voir page web sur le site http://www.angers.fr

rédaction du billet : Valérie Neveu, Maître de conférences et responsable de la formation M2 Bibliothèques à l’Université d’Angers

Cultures du végétal

« Cultures du végétal » est un axe de recherche pluridisciplinaire en Lettres, Langues et Sciences humaines du programme Confluences de la Maison des sciences humaines de l’Université d’Angers.
Trois approches déclinent les concepts fédérateurs de végétal et du paysage.
La première considère la société et l’économie du végétal, comme évolution des systèmes de production et de consommation de l’agriculture et de l’horticulture, usages des plantes alimentaires, ornementales et médicinales. Il s’agit d’aborder le végétal comme un ensemble, afin de mettre en évidence l’interaction entre ses acteurs, la concurrence et la complémentarité des filières qui le composent, leur propension à innover, la spécificité commerciale et technique, les crises et les tournants, les organismes professionnels et syndicaux, les acteurs et les leaders.
La deuxième approche se focalise sur le caractère polysémique du concept de paysage, qui résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations et sur les représentations des végétaux et des jardins, comme images, textes, vocabulaires et symboles et constructions mentales à la croisée de périodes et de cultures différentes.
La troisième approche est une ouverture vers l’histoire des sciences de la vie et l’épistémologie des relations entre science et pratique dans le domaine du végétal.

Histoire et végétal

Dans le cadre de l’axe »Cultures du végétal » de Confluences, le programme de recherche Horticombio : Complexité d’un espace épistémologique : la relation science-pratique dans le cas de la biologie végétale et de l’horticulture est porté par le CERHIO-Angers, en collaboration avec le Centre François-Viète d’histoire et d ‘épistémologie des sciences et des techniques de l’Université de Nantes et avec l’IFR 149 Quasav.  
Dans sa volonté de développer une analyse épistémologique, le projet traite simultanément de la situation actuelle et des évolutions historiques des relations entre la science et la pratique dans le domaine du végétal.

Plus d’informations, activités, manifestations sur le blog Histoire et végétal